Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Liens

La page facebook du blog

Mes tableaux sur Pinterest

 

Blogs sur les costumes

Cortana, Costumes et corsets

Costumière hystérique

Couture Stuff

Couture urbaine

Loose threads : yet another costuming blog

Sarabandes

Sempstress 

Talons aiguilles et vieilles dentelles

Temps d’élégance

The Art of Clothes

 

Blogs de joueurs de GN

Caméléon Symphonique

Capharnaüm

Dans la tête de Liette

Electro GN

L’arbre creux

L’atelier épicé de Dame Cannelle

Les gobelins savent coudre

Merou’s blog

Mistress of disguise

O’Kryn Prod

Trame de fée, le costumier de Marah

 

Blogs de reconstitution

19th century costuming

A day in 1862

Adventures of a costumers (XVIIIe et XIXe siècles)

American duchess (du XVIe au XVIIIe et début XXe)

Arachne’s blog (Moyen Age, filage et cartons)

Art, beauty and well-ordered chaos (toutes périodes)

A stitch in time (Moyen Age)

Atelier Jugen (XIXe principalement)

Costume Diairies (toutes périodes)

Dentelles et satin (XVIIIe-XIXe)

Einarr & Sigarda Girbeson (viking)

Historical Personality Disorder (toutes périodes)

Idlewild illustré (XVIIIe-début XXe)

Katie Jacobs (XIXe)

Kleidung um 1800 (1795-1820)

La retourneuse de temps (XVIIIe-XIXe)

L’Atelier de Mathilde (Moyen Age)

L’atelier des Fontaines

Le dressing de Melle de l’Isle (XVIIIe)

Les reconstitutions d’Hémiole (Moyen Age)

Medieval silkwork

Mes essais de costume (de la Renaissance au début du XXe siècle)

Perline la tisserande (Moyen Age, tissage, cartons et filage)

Quand s’habiller devient une histoire… (Québec, XVIIe et XVIIIe siècles)

Racaire’s embrodeiry and needlework (Moyen Age)

Romantic history (principalement XIXe)

Such a eternal delight (de la Renaissance au XIXe)

The Couture Cortesan (XVIIIe et début XIXe)

The fashionable Past (de Marie Antoinette au XXe siècle)

The lady’s guide for re-enactress (XIXe)

The Story of a seamstress (XIXe, US)

Victorian times (XIXe, US)

 

Blogs de couture vintage

Elegant Musing

We sew retro

 

Blogs sur l’histoire de la mode

Femmes en 1900

Le costume dans tous ses états

Le costume historique

Les petites mains, histoire de la mode enfantine

OMG that dress !

 

Forums et communautés

La joieuse Aiguille

Les fées tisseuses

Ravelry

Thread and needles

 

Et  pour finir, un peu de cuisine (parce que c’est pas tout, mais qu’est-ce qu’on mange ?)

A la table de Gaëlle

A la table de L

Antigone XXI

Auntie Jo funny little kitchen

Chocolat etc.

Cléa Cuisine

La cuisine de Mercotte

Mais pourquoi est-ce que je vos raconte ça…

Recettes de conserve maison

 

Rechercher

Archives

/ / /
Les vikings utilisent des tissus de lin et des lainages ainsi que de la fourrure. Les vêtements sont décorés de galons tissés ou brodés au niveau de l’encolure et des ourlets.
    Les encolures comportent un amigaut : courte fente verticale pour passer la tête à l’encolure, refermée ensuite par un bouton ou une broche.

viking7viking102


Le costume masculin.
viking8viking11    Ce n’est ici que le costume civil que je vous présente. Le costume militaire est nettement compliqué par les différentes pièces d’armure même si la partie textile est la même que pour le costume civil.

    Il se compose d’abord d’une chemise (kyrtill) portée comme sous-vêtement à même la peau. C’est une chemise en lin jusqu’à mi-cuisses, avec des manches longues. L’encolure est ronde.
    Par dessus cette chemise, se porte une tunique mi-longue, droite ou s’élargissant en bas, avec des manches longues ou ¾. La tunique est en lin l’été, en laine l’hiver, en soie pour les nobles. Même procédé pour l’encolure qui peut être ronde ou carrée. La tunique est resserrée par une ceinture dont le degré de travail et d’ornement traduit le rang social de celui qui la porte. A la ceinture, une bourse, un couteau, éventuellement une timbale ou une corne à boire.
    La chemise et la tunique sont faites sur le même patron. Mais il vaut mieux prévoir des mesures un peu plus larges pour la tunique de sorte à ne pas être engoncé.

viking3

    En bas, le viking comme le gaulois porte des braies : pantalon sans braguette retenu à la taille par une ceinture. C’est un pantalon long, en lin ou en laine selon la saison. Les braies sont parfois portées avec des bandes molletières : des bandes plus ou moins larges qui s’enroulent sur la jambe en croisillons à partir des chevilles jusque sous les genoux.

viking4

    Par-dessus ce costume civil, le viking porte un manteau qui peut être soit semi-circulaire (voir le post sur la cape), soit rectangulaire dans ce cas prévoir un rectangle d’au moins 1,5m sur 3. Il est attaché sur l’épaule du bras qui porte l’épée pour la dégager. Il se ferme par une fibule. Pour une meilleure protection du froid le manteau est doublé de laine ou de fourrure, voire même matelassé avec du duvet, on en trouve aussi, plus rarement, en cuir.
    Sur la tête un chapeau en laine ou en fourrure, de formes diverses dont voici un exemple :

viking5

    Les mains sont protégées par des mitaines par-dessus lesquelles on ajoute en cas de grand froid des moufles de laine ou de feutre.

viking6Le costume féminin.
    La femme viking porte en sous-vêtement une longue chemise de lin ou de laine, tombant jusqu’au pieds avec ou sans manche, parfois plissée à la taille. L’encolure est ronde avec un amigaut.
    Par-dessus la chemise se porte une robe de forme tubulaire avec des manches longues ou ¾. Elle est à double épaisseur de lin l’été, de laine l’hiver. Une ceinture la resserre à la taille. Souvent la robe est un peu plus courte que la chemise pour obtenir un effet plus joli de superposition.
viking1

    Enfin la chasuble se porte par dessus la robe. Elle est composée de deux pans maintenus par deux bretelles et deux broches au niveau des épaules. Les deux pans peuvent être cousus entre eux, ou reliés par un laçage.

viking2

    Sur les épaules les femmes portent un châle dont la pointe tombe dans le dos.
    Le manteau est le même que celui des hommes.
    Les mollets sont couverts de chausses de laine maintenues par une jarretière au genou.
    Les cheveux sont libres chez les jeunes filles alors que les femmes mariées portent les cheveux tressés, en queue de cheval ou en chignon. Les cheveux sont protégés par un foulard noué sur la nuque. Parfois les femmes portent un bandeau orné de spirales de bronze.
    A la ceinture ou accrochés à une des broches de la chasuble, les ciseaux ou le trousseau de clé sont les accessoires indispensables de la femme viking. Les clés représentent l’autorité, le pouvoir et l’importance de la femme dans sa maison.
    A savoir : le port du pantalon par les femmes n’est pas exclu chez les populations nordiques.

Partager cette page

Repost 0
Published by