Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Liens

La page facebook du blog

Mes tableaux sur Pinterest

 

Blogs sur les costumes

Cortana, Costumes et corsets

Costumière hystérique

Couture Stuff

Couture urbaine

Loose threads : yet another costuming blog

Sarabandes

Sempstress 

Talons aiguilles et vieilles dentelles

Temps d’élégance

The Art of Clothes

 

Blogs de joueurs de GN

Caméléon Symphonique

Capharnaüm

Dans la tête de Liette

Electro GN

L’arbre creux

L’atelier épicé de Dame Cannelle

Les gobelins savent coudre

Merou’s blog

Mistress of disguise

O’Kryn Prod

Trame de fée, le costumier de Marah

 

Blogs de reconstitution

19th century costuming

A day in 1862

Adventures of a costumers (XVIIIe et XIXe siècles)

American duchess (du XVIe au XVIIIe et début XXe)

Arachne’s blog (Moyen Age, filage et cartons)

Art, beauty and well-ordered chaos (toutes périodes)

A stitch in time (Moyen Age)

Atelier Jugen (XIXe principalement)

Costume Diairies (toutes périodes)

Dentelles et satin (XVIIIe-XIXe)

Einarr & Sigarda Girbeson (viking)

Historical Personality Disorder (toutes périodes)

Idlewild illustré (XVIIIe-début XXe)

Katie Jacobs (XIXe)

Kleidung um 1800 (1795-1820)

La retourneuse de temps (XVIIIe-XIXe)

L’Atelier de Mathilde (Moyen Age)

L’atelier des Fontaines

Le dressing de Melle de l’Isle (XVIIIe)

Les reconstitutions d’Hémiole (Moyen Age)

Medieval silkwork

Mes essais de costume (de la Renaissance au début du XXe siècle)

Perline la tisserande (Moyen Age, tissage, cartons et filage)

Quand s’habiller devient une histoire… (Québec, XVIIe et XVIIIe siècles)

Racaire’s embrodeiry and needlework (Moyen Age)

Romantic history (principalement XIXe)

Such a eternal delight (de la Renaissance au XIXe)

The Couture Cortesan (XVIIIe et début XIXe)

The fashionable Past (de Marie Antoinette au XXe siècle)

The lady’s guide for re-enactress (XIXe)

The Story of a seamstress (XIXe, US)

Victorian times (XIXe, US)

 

Blogs de couture vintage

Elegant Musing

We sew retro

 

Blogs sur l’histoire de la mode

Femmes en 1900

Le costume dans tous ses états

Le costume historique

Les petites mains, histoire de la mode enfantine

OMG that dress !

 

Forums et communautés

La joieuse Aiguille

Les fées tisseuses

Ravelry

Thread and needles

 

Et  pour finir, un peu de cuisine (parce que c’est pas tout, mais qu’est-ce qu’on mange ?)

A la table de Gaëlle

A la table de L

Antigone XXI

Auntie Jo funny little kitchen

Chocolat etc.

Cléa Cuisine

La cuisine de Mercotte

Mais pourquoi est-ce que je vos raconte ça…

Recettes de conserve maison

 

Rechercher

Archives

/ / /
    La mode de cette époque est marquée par deux grandes figures : Paul Poiret et Madeleine Vionnet. Tous deux décident de se débarrasser du corset pour préférer à la forme de sablier en vigueur depuis 70 ans, des formes de plus en plus fluides.
   Paul Poiret commence ses premières créations par des robes simples de coupe droite. Pour ne pas déformer la silhouette il remplace le corset par le soutien-gorge. Il choisit aussi de raccourcir les jupes à la chevilles : ça y est on voit les pieds ! Ces deux grandes créations : la jupe-culotte appelée trotteur était une jupe de promenade d'allure masculine et la robe entravée. Je ne résiste pas à l'envie de vous raconter la petite histoire qui va avec cette dernière création. On est à l'époque des tous débuts de l'aviation. Quelques aristocrates assistent pour le plaisir aux tentatives de décollage, quelques audacieuses osent même monter sur ces machines folles auprès des aviateurs et pour ne pas choquer l'assemblée, elles attachaient leurs jupes autour de leurs chevilles. D'où une jupe assouplie sur les hanches et qui se resserre aux chevilles. Mais cela n'était pas du goût de tout le monde.
poiret1 poiret2poiret3

    Là où Poiret était génial pour la commercialisation et la promotion de sa marque, Madeleine Vionnet, elle est une vraie artiste de la couture. Madeleine Vionnet est, elle aussi, pour des robes fluides qui mettent en avant la féminité. Son art repose avant tout sur des drapés taillés dans le biais. Elle dessinait très peu et travaillait souvent sans patron en taillant directement les pièces dans le tissu !! C'est aussi elle qui a inventé le col boule ou le bain de soleil. Mais elle est vraiment restée célèbre pour sa virtuosité et son génie dans les voilages et les drapés.
vionnet1 vionnet2

   Cette décennie est très inspirée par la mode orientale (ramenée en Europe, entre autre, par les ballets russes) ou par la mode antique : toujours la même lubie, le fluide !!

   Évidemment cette haute couture et ses grands artistes ne fournissent pas les vêtements de tous les jours. La mode quotidiennes va reprendre les nouveautés sous une forme plus modérée. Dès 1907 les jupes deviennent plus étroites et plus courtes et on voit les pieds. La ligne générale est plus droite et plus stricte. Les robes sont boutonnées jusqu'au menton et les décolletés profonds sont réservés aux tenues de soirée. Les chapeaux sont larges et ornés de plumes.
    L'époque aime les tuniques et les tailleurs, les ensembles robe-veste inspirés du costume masculin.
1910_1

    Pendant la guerre la coupe devient plus stricte et s'inspire de l'uniforme. Les jupes se raccourcissent et sont plus droites pour économiser le tissu dans les premières années de la guerre mais dès 1915 les femmes préfèrent des jupes plus larges s'arrêtant aux mollets, avec des jupons pour donner du volume. On cherche avant tout le fonctionnel.

Partager cette page

Repost 0
Published by