Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Liens

La page facebook du blog

Mes tableaux sur Pinterest

 

Blogs sur les costumes

Cortana, Costumes et corsets

Costumière hystérique

Couture Stuff

Couture urbaine

Loose threads : yet another costuming blog

Sarabandes

Sempstress 

Talons aiguilles et vieilles dentelles

Temps d’élégance

The Art of Clothes

 

Blogs de joueurs de GN

Caméléon Symphonique

Capharnaüm

Dans la tête de Liette

Electro GN

L’arbre creux

L’atelier épicé de Dame Cannelle

Les gobelins savent coudre

Merou’s blog

Mistress of disguise

O’Kryn Prod

Trame de fée, le costumier de Marah

 

Blogs de reconstitution

19th century costuming

A day in 1862

Adventures of a costumers (XVIIIe et XIXe siècles)

American duchess (du XVIe au XVIIIe et début XXe)

Arachne’s blog (Moyen Age, filage et cartons)

Art, beauty and well-ordered chaos (toutes périodes)

A stitch in time (Moyen Age)

Atelier Jugen (XIXe principalement)

Costume Diairies (toutes périodes)

Dentelles et satin (XVIIIe-XIXe)

Einarr & Sigarda Girbeson (viking)

Historical Personality Disorder (toutes périodes)

Idlewild illustré (XVIIIe-début XXe)

Katie Jacobs (XIXe)

Kleidung um 1800 (1795-1820)

La retourneuse de temps (XVIIIe-XIXe)

L’Atelier de Mathilde (Moyen Age)

L’atelier des Fontaines

Le dressing de Melle de l’Isle (XVIIIe)

Les reconstitutions d’Hémiole (Moyen Age)

Medieval silkwork

Mes essais de costume (de la Renaissance au début du XXe siècle)

Perline la tisserande (Moyen Age, tissage, cartons et filage)

Quand s’habiller devient une histoire… (Québec, XVIIe et XVIIIe siècles)

Racaire’s embrodeiry and needlework (Moyen Age)

Romantic history (principalement XIXe)

Such a eternal delight (de la Renaissance au XIXe)

The Couture Cortesan (XVIIIe et début XIXe)

The fashionable Past (de Marie Antoinette au XXe siècle)

The lady’s guide for re-enactress (XIXe)

The Story of a seamstress (XIXe, US)

Victorian times (XIXe, US)

 

Blogs de couture vintage

Elegant Musing

We sew retro

 

Blogs sur l’histoire de la mode

Femmes en 1900

Le costume dans tous ses états

Le costume historique

Les petites mains, histoire de la mode enfantine

OMG that dress !

 

Forums et communautés

La joieuse Aiguille

Les fées tisseuses

Ravelry

Thread and needles

 

Et  pour finir, un peu de cuisine (parce que c’est pas tout, mais qu’est-ce qu’on mange ?)

A la table de Gaëlle

A la table de L

Antigone XXI

Auntie Jo funny little kitchen

Chocolat etc.

Cléa Cuisine

La cuisine de Mercotte

Mais pourquoi est-ce que je vos raconte ça…

Recettes de conserve maison

 

Rechercher

Archives

15 mars 2015 7 15 /03 /mars /2015 21:53
Mme Arnolfini est-elle enceinte ?
Mme Arnolfini est-elle enceinte ?

Pour des raisons que je vous laisse deviner, je m'intéresse pas mal ces derniers temps à la façon dont on s'est vêtu par le passé quand on était enceinte. Je me suis déjà intéressée à la question lors de ma précédente grossesse, mais à l'époque, il n'y avait vraiment rien sur internet. Aujourd'hui on en trouve à peine plus.

Je commence donc par un rapide panorama de ce que j'ai pu trouver d'intéressant sur internet, dans d'autres blogs.

Les petites réflexions de Velours bleus et dentelles noires. Elle présente aussi ces réalisations "grossesse-compatibles".

Une réalisation regency chez En-robée.

En anglais, The victorian needle présente un corset de grossesse et d'allaitement pour les années 1860.

Une histoire des vêtements de maternité chez La mode au fil de l'histoire.

Et une autre approche en anglais.

Pour essayer d'y voir un peu plus clair, je me suis constituée un tableau sur la question sur pinterest. Première difficulté : je ne suis pas toujours certaine que ce qui est donné comme vêtement de grossesse le soit toujours (j'y reviendrai).

J'ai aussi trouvé quelques représentations de femmes enceintes. Il m'est alors venu une autre question : pourquoi faire représenter sa femme enceinte, ou pourquoi en tant que femme se faire représenter enceinte ? La question est d'autant plus pertinente que jusqu'à l'invention de la photographie (et même alors) se faire tirer le portrait n'a rien d'anodin. C'est un investissement et le portrait que l'on obtient à vocation à durer - quand ce n'est pas le seul portrait qui existera jamais de la personne. Il me semble que, tant qu'on ne sait pas répondre à cette première question, on ne connait pas les motivations du peintre et il est donc difficile de faire la part des choses entre codes de représentation et réalité.

Il peut d'autre part être parfois difficile de distinguer entre femme enceinte ou pas. Je me souviens ainsi de mes élèves de seconde qui étaient persuadés que toutes les femmes des tableaux de la Renaissance étaient enceintes alors qu'elles correspondaient tout simplement au critère de beauté de l'époque.

Et voilà pourquoi de prime abord le vêtement de grossesse d'autrefois me semble tout ce qu'il y a de plus insaisissable.

P.S. : une des interprétations du tableau des époux Arnolfini qui illustre l'article est que la femme serait enceinte. Pour ceux que ça intéresse, je renvois à un article paru dans la revue Le Portique et qui récapitule les différentes interprétations possibles : Catherine Jordy, "Le respect de l'interprétation. Une mise en abîme du miroir', Le Portique, 11, 2003.

Partager cet article

Repost 0
Published by lorelyn7
commenter cet article

commentaires

rachel 16/03/2015 01:34

oohhh felicitations oooohhh.....bonne grossesse...et tout un chouette reportage...;)