Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Liens

La page facebook du blog

Mes tableaux sur Pinterest

 

Blogs sur les costumes

Cortana, Costumes et corsets

Costumière hystérique

Couture Stuff

Couture urbaine

Loose threads : yet another costuming blog

Sarabandes

Sempstress 

Talons aiguilles et vieilles dentelles

Temps d’élégance

The Art of Clothes

 

Blogs de joueurs de GN

Caméléon Symphonique

Capharnaüm

Dans la tête de Liette

Electro GN

L’arbre creux

L’atelier épicé de Dame Cannelle

Les gobelins savent coudre

Merou’s blog

Mistress of disguise

O’Kryn Prod

Trame de fée, le costumier de Marah

 

Blogs de reconstitution

19th century costuming

A day in 1862

Adventures of a costumers (XVIIIe et XIXe siècles)

American duchess (du XVIe au XVIIIe et début XXe)

Arachne’s blog (Moyen Age, filage et cartons)

Art, beauty and well-ordered chaos (toutes périodes)

A stitch in time (Moyen Age)

Atelier Jugen (XIXe principalement)

Costume Diairies (toutes périodes)

Dentelles et satin (XVIIIe-XIXe)

Einarr & Sigarda Girbeson (viking)

Historical Personality Disorder (toutes périodes)

Idlewild illustré (XVIIIe-début XXe)

Katie Jacobs (XIXe)

Kleidung um 1800 (1795-1820)

La retourneuse de temps (XVIIIe-XIXe)

L’Atelier de Mathilde (Moyen Age)

L’atelier des Fontaines

Le dressing de Melle de l’Isle (XVIIIe)

Les reconstitutions d’Hémiole (Moyen Age)

Medieval silkwork

Mes essais de costume (de la Renaissance au début du XXe siècle)

Perline la tisserande (Moyen Age, tissage, cartons et filage)

Quand s’habiller devient une histoire… (Québec, XVIIe et XVIIIe siècles)

Racaire’s embrodeiry and needlework (Moyen Age)

Romantic history (principalement XIXe)

Such a eternal delight (de la Renaissance au XIXe)

The Couture Cortesan (XVIIIe et début XIXe)

The fashionable Past (de Marie Antoinette au XXe siècle)

The lady’s guide for re-enactress (XIXe)

The Story of a seamstress (XIXe, US)

Victorian times (XIXe, US)

 

Blogs de couture vintage

Elegant Musing

We sew retro

 

Blogs sur l’histoire de la mode

Femmes en 1900

Le costume dans tous ses états

Le costume historique

Les petites mains, histoire de la mode enfantine

OMG that dress !

 

Forums et communautés

La joieuse Aiguille

Les fées tisseuses

Ravelry

Thread and needles

 

Et  pour finir, un peu de cuisine (parce que c’est pas tout, mais qu’est-ce qu’on mange ?)

A la table de Gaëlle

A la table de L

Antigone XXI

Auntie Jo funny little kitchen

Chocolat etc.

Cléa Cuisine

La cuisine de Mercotte

Mais pourquoi est-ce que je vos raconte ça…

Recettes de conserve maison

 

Rechercher

Archives

15 février 2011 2 15 /02 /février /2011 20:41

   Voilà en dix jours mon panier bien rempli et mes stocks de matériau refait. Ca à commencer samedi il y a deux semaines. Avec maman on est d'abord passé à la vente de tissu organisé par Mademoiselle C. Un, petit atelier dans une cour, au premier étage qui regorgeait de tissus, de fil et de boutons.Bilan :

13-02-11 022

    Du jersey gris, violet, vert clair et noir à 1€ le mètre, 3 mètres de lainage vert sapin-comme-j'aime pour 6€, 3 mètres de lin pour 9€ (parfait pour une chemise d'inspiration méd') et autant de coton blanc tout doux. Plus (mais qui n'est pas sur la photo) des paquets de boutons (1€ les 12) et des bobines de fils (3 bobines pour un euro) : c'est ma surjeteuse qui va être contente. Je vais enfin pouvoir m'entrainer à coudre du jersey.

   Pius direction opéra pour le troc-ton-stock du café tricot.

  J'ai dit et répété que moi le fil chjenille bof, bof, ça s'use vite même si j'aime bien la texture (ah, quand j'étais jeune j'avais un super pull chenille violet avec un large col...) et voilà :

13-02-11 019

Hum, bref, oui, c'est bien du fil chenille... mais il est violet, ça change tout !

Plus ça :

13-02-11 018

Enfin jeudi dernier j'étais à l'aiguille en fête, mais j'ai été très raisonnable (mon porte-monnaie ne me laisse pas trop le choix en ce moment).

13-02-11 023

Une machine  biais pour arrêter de me brûler les doigts avec le fer et pour les finitions des tenues de Miz'. Quelques patrons Mc Calls et Vogue (aprce qu'à 3 et 5€ ça en vaut pa la peine de se priver). En particulier ce reprint de 1940 :

13-02-11 024

Et de la laine à dentelle, 50% soie et 50% mérinos de chez madasilk dont je vous parlais dans mon précédent post.

13-02-11 027

 

Eh bien avec tout ça j'ai intérêt à me mettre au travail !!

Repost 0
Published by lorelyn7 - dans Vie du blog
commenter cet article
12 février 2011 6 12 /02 /février /2011 21:50

   Je continue dans ma veine des billets qui renvoient vers d'autres sites. Oui, je suis un peu fatiguée en ce moment, mais oui, je vous prépare des vrais trucs pour bientôt.

   Je suis allée à l'aiguille en fête jeudi. Il y avait un monde fou ! A tel point que ce n'était plus agréable du tout. Je sais bien que c'st pareil chaque année et qu'il ne faut pas y être entre midi et 14h, surtout les jeudi et les vendredi où il y a tous les cars de province qui viennent. Donc j'ai promis, juré, l'année prochaine j'y vais entre 15h et 18h.

 

   La grosse tendance de cette année : la vente d'objet fait-main via internet. On connaissait déjà Etsy pour les anglo-saxonnes et Dawanda pour les françaises. Dans les deux cas on y trouve des objets, surtout des vêtements, originaux, faits-mains. Bien sûr il y a de quoi y laisser sa paie.

   Deux nouveaux sites se lancent sur le marché. Il s'agit d'a little market et de siandso. Je ne les connais pas encore mais si vous avez déjà utilisé un de ces sites, laissez un commentaire qu'on sache à quoi s'en tenir.

 

   Mes coups de coeurs :

Je parlais il n'y a pas si longtemps de la difficulté de trouver de beaux déguisements pour enfants et je vous renvoyais au dernier livre des intemporels. Mais ce n'est plus la seule solution ! La marque Romane D créée par Corinne Duval propose des costumes déjà cousus ou en kit pour différentes périodes, en 6-8 ans. Les coupes et les tissus sont beaux. De vrais costumes de princes et de princesses ! Je crois que le site est en réfection pour l'instant donc il va falloir patienter un peu avant de voir les costues.

La boutique Lin et l'autre à Varengeville sur Mer (bon, faut habiter la Normandie) est à mi-chemin entre la brocante, la mercerie et la caverne d'Ali Baba. Bon je suis passée devant une première fois, j'ai trouvé ça super sympa, j'ai dit que je repasserai... et quand je suis repassée c'est à peine si j'ai réussi à retrouver le stand tant il y avait de monde devant. Du coup j'ai fait chou blanc.

J'ai aussi beaucoup aimé les créations de Sue Hawkins qui fait des petits objets en canevas : pique-épingles, étui à ciseaux, c'est petit, mignon, avec un petit coté médiéval.

Je suis tombée amoureuse des modèles de tricot exposée par Hélène Magnusson, tricoteuse d'Islande. Elle parle de la culture du tricot en Islande, elle propose de charmants kits (j'adore la poupée en costume folklorique). Et surtout ELLE ORGANISE DES VOYAGES TREK-TRICOT EN ISLANDE !! Je sais ce que je veux faire cet été !

Enfin, Madasilk vend des soies tissées à la main à Madagascar. La teinture est naturelle, les couleurs très belles. Ils proposent du fil de différentes grosseurs, moi j'en ai choisi du très fin pour faire un châle, soie et mérinos.

 

Voilà pour l etour de mes trouvailles. Demain les photos de mes achats.

Repost 0
9 février 2011 3 09 /02 /février /2011 20:27

   Vous allez dire que je me contente d'utiliser ce que font les copines et que je ne poste pas grand chose... Vous n'auriez pas tort. Aujourd'hui petit éclairage sur le blog de Zibusine, un petit blog bien sympa avec de la couture et du tricot et même de la couture pour le tricot (je pense à son STICA). Je l'ai découvert il y a peu grâce à notre amoire et je ne me lasse pas.

   Et elle fête ses un an :

61632817 p

   A cette occasion elle organise un petit concours. Vous avez jusqu'au 14 février pour participer.

Repost 0
2 février 2011 3 02 /02 /février /2011 12:55

   Pendant ma pause déjeuner, je trainais sur internet (il maut bien se motiver entre deux copies) et grâce à Cousette entre copines, je viens de découvrir le magasines Petites mains. Ne le cherchez pas en kiosque, ce magasine n'existe que sur la toile. En lisant son intitulé : "magasine en ligne de projets créatifs pour les enfants et leurs parents", je me suis dis : "chic, voilà des trucs à faire pour mon crocodile" (Oui, j'ai décidé de surnommer ma fille crocodile vu qu'elle est en pleine période larmes... de crocodile justement  !). En feuilletant le magasine j'ai été un peu déçue car les créations ne sont pas du tout faites pour des petites mains de 2 ans.

   Par contre pour occuper les parents, il y a de quoi faire ! De très jolis modèles au tricot, des bricolages en feutrine... Chaque objet est proposé par une blogueuse différente, ce qui offre aussi la possibilité de découvrir leurs blogs. Et pour le pourcentage culturelle, un article sur la broderie blanche.

mpmm3 fev 20112

  Sur le blog des petites mains vous trouverez aussi des liens vers pleins d'initiatives sympas et originales pour les enfants : recettes de cuisine, bricolages, jouets en cartons...

Repost 0
24 janvier 2011 1 24 /01 /janvier /2011 21:46

   Avez-vous remarquer que sur les blogs, janvier rime soit avec bonnes réslutions, soit avec bilan. Certaines blogueuses proposent des bilan vraiment impressionant, mosaïque de photos à l'appui.

   Moi je ne sais pas faire de mosaïque de photo mais je me suis prise au jeu et voilà mon bilan.

   En  2010 :

J'ai cousu 27 vêtements et accessoires.

J'ai tricoté 21 vêtements et accessoires.

J'ai raccomodé à peu près 30 vêtements

J'en ai customisé 5.

J'ai changé l'adresse du blog.

J'ai créé une page facebook pour l'atelier.

 

Ce qui correspond à

6 en-cours enfin fini

4 cadeaux de naissance

9 cadeaux de noël

2 costumes

12 éléments pour la garde-robe de Miz'.

 

Deux échecs :

un débardeur pour l'Homme qui après 3 essais n'est toujours pas à sa taille.

une robe en fil de bambou pour Miz', jamais portée parce que trop molle.

 

Commencés mais pas finis :

Le Bai Jia Bei de Miz'

Une robe au crochet

Une crèche

Un sac "boule"

Un châle dentelle.

 

Sans vouloir me vanter, sur ce coup-là je m'épate. Je n'aurai jamais cru que j'en avais fait autant en un an !!

Repost 0
Published by lorelyn7 - dans Vie du blog
commenter cet article
19 janvier 2011 3 19 /01 /janvier /2011 20:10

   Le week end dernier, l'Homme et Miz étaient à la montagne et moi pauvre forçat ,j'étais restée travailler (oui cher lecteur dans la vraie vie, je travaille aussi). Comme j'avais plein de place, je me suis lancée dans un projet fou : teindre moi-même ma laine. Si, si.

   J'ai suivi les explications qui se trouvent sur le site de tricotin et qui sont très bien faites avec images, précisions et tout et tout.

   J'ai installé ma cuisine en mode "attention ça va saigner teinter" :

05-01-11 001

   Et puis j'ai choisi de faire des choses simples pour voir un peu. D'abord du bicolore primaire :

05-01-11 002

   Bon ça fait un peu trop drapeau à mon goût. J'espèrais que le rouge et le bleu se mêlent plus.

   Deuxième essai, toujours en couleur primaire mais des bandes plus larges et pas de blancs.

05-01-11 003

   Cette fois-ci le jaune et le rouge ont plutôt bien fusionné et formé du orange comme je l'espérais.

   Dernier essai, on ose le mélange :

05-01-11 004

   Ca fait assez marron d'ici mais en fait ça tire plutôt sur le mauve. Ah les couleurs passées à l'appareil photo !

  J'ai essayé en épongeant plus ou moins et en faisant cuire plu ou moins pour voir ce que cela donne. Les tests 1 et 3 ont été très épongés et cuits longtemps tandis que le test 2 a été peu épongé et cuit mons longttemps. Mais je ne suis pas sûre de trop voir la différence pour l'instant.

   Ensuite il faut être patient, parce que ça met du temps à cuire, à rincer et à sécher.

   J'ai eu une grosse frayeur au moment de rincer : le rouge a terriblement dégorgé. Et le violet pas du tout : c'est assez mystérieux. Finalement j'ai rerincé les deux écheveaux avec du rouge en ajoutant à l'eau du vinaigre et hop, comme par magie, ça ne dégorge plus. Bon, ça sent un peu le vinaigre quand même, j'ai du un peu forcer la dose.

  Trèves de paroles, voici les résultats :

05-01-11 005

Et prêt à filer :

05-01-11 007

Mon fuseau me démange !

Repost 0
14 janvier 2011 5 14 /01 /janvier /2011 21:59

Mais quand a-t-on commencé à se vêtir ?

cromagnon

J’ai déjà posté sur la question de la date à laquelle on peut faire commencer les phénomènes de mode. Je proposais le XIIIe siècle puisque c’est une époque où les phénomènes d’alternance entre long et court et entre étroit et large s’accélèrent et scandent plus régulièrement le temps. Se met aussi en place une distinction forte entre costume féminin et masculin. Enfin c’est à cette époque qu’apparaissent autour d’Agnès Sorel et de Jacques Cœur les premiers processus de divulgation d’une mode. D’autres ont proposé le XIXe siècle et l’invention de la confection pour faire commencer la mode. D’autre encore font commencer la mode dans les années 50 avec la grande diffusion du prêt-à-porter et la disparition des petits ateliers de couture artisanaux.

Mais avant d’inventer la mode, qui a inventé le costume ? Comment est-on passé de notre cousin nu et poilu à l’homo vetustus ? Que s’est-il passé dans l’esprit de nos lointains ancêtres pour se mettre à s’habiller ?

La première explication à laquelle on songe est climatique. Imaginez nos pauvres ancêtres de l’ère polaire gelant de froid dans leur caverne. Il suffisait qu’ils aient un peu de jugeotte pour se rendre compte que les fourrures tenaient chauds. Ils se seraient blottis sous les fourrures ramenées de la chasse et trouvant cela bien pratique et bien chaud ils auraient cherché des moyens pour se les fixer sur le dos.

Mais cette petite histoire n’est pas bien probable. Le temps n’a pas changé du jour au lendemain mais l’ère glaciaire s’est installée au cours d’un processus pluri-séculaire, laissant tout le temps à nos ancêtres de s’adapter à leur milieu et à son rafraichissement.

Une autre preuve, prise de nos jours : les jupes et les manteaux courts en plein hiver. Regardez un peu autour de vous dans le métro... Vous voyez ?

Alors quoi ? Est-ce que madame Cro Magnon échouant à séduire monsieur qui les préférait poilues se serait couverte de fourrure pour arriver à ses fins ? A moins que ce ne soit monsieur qui cherchait à prouver combien il était bon chasseur en portant sur lui les preuves de son talent ? Peut-être que le chamane de la tribu s’était fabriqué un costume évoquant les esprits qu’il invoquait et donc sa fonction au milieu de la communauté ?

La question de l’invention du costume pose les mêmes problèmes que celle de l’invention du langage ou de la cuisine. L’homme ne s’est pas arrêté aux aspects pratiques de ces inventions. Si c’était le cas, nous ne mangerions que des grillades et notre vocabulaire se réduirait à : manger, boire, dormir, attention et mammouth… Très rapidement une charge culturelle s’attache à ces pratiques. De même qu’on ne mange pas de tout selon les cultures car on est ce que l’on mange et il est culturellement crucial de contrôler ce qui entre dans le corps, de même le vêtement implique une construction culturelle, sociale voire religieuse. Il s’agit de montrer son identité, de définir son statut social et son appartenance à la communauté.

Repost 0
12 janvier 2011 3 12 /01 /janvier /2011 21:45

Ou plus précisément sur notre approche du costume renaissant.

 

Premier point : est-il bien légitime de penser que les humanistes ont influencé la mode ?

496px-Holbein-erasmus2Souvent les ouvrages sur l’histoire de la mode considèrent que la pensée des humanistes a fortement influencé les modes et les évolutions du costume. Cela me semble être une erreur car cela reviendrait à dire que les intellectuels influencent la mode. Si à l’occasion vous croisez un universitaire (et croyez-moi sur parole, j’en croise beaucoup), vous vous rendrez à l’évidence : leurs pensées n’influencent pas leur vêture.

Ceux qui à la Renaissance ont influencé la mode, ce sont les membres des familles régnantes et leur entourage. Eux-mêmes ont été sensibles aux idées des humanistes quand ils ne les ont pas encouragés et financés. Voyez en France le rôle de Marguerite de Navarre. Toutefois il ne faut pas croire que les puissants ont adhéré à toutes les idées des humanistes : une partie des enjeux leur passait largement au-dessus de la tête (les éditions de textes anciens et autres considérations linguistiques) et une autre partie a créé de fortes résistances qui se cristallisent autour de la Réforme.

 

Deuxième point : l’histoire de la mode est-elle une histoire de l’art ?

mars et venus-8decc

La plupart des livres d’histoire de la mode sont des livres d’histoire de l’art : ils décrivent les costumes et leur évolution. Ils les rattachent à des grands courants artistiques. Ainsi le costume du XIVe siècle sera dit gothique tandis que celui de la cour de Louis XIV sera baroque. Le costume du XVIe siècle devra donc être renaissant. Ce phénomène est amplifié par la croyance que les peintures reflètent fidèlement l’habillement de l’époque. Ce qui n’est jamais parfaitement le cas. Dans le cas des portraits qui potentiellement sont les plus fidèles à la réalité, il s’agit toujours d’une mise en valeur de la personne qui se présente avec ses plus beaux atours. Le portrait est encore réservé à cette époque à la noblesse et ne peut pas prétendre présenter le costume commun. Quant aux représentations d’histoire et de mythologie, laissons à l’artiste le droit de ne pas représenter le monde tel qu’il est mais de l’imaginer tel qu’il le rêve.

Pour une approche de l’histoire de la mode qui ne soit pas purement une histoire de l’art on peut consulter Daniel Rouche ou Philippe Perrot.

Cette simplification qui fait de l’histoire de la mode une simple branche de l’histoire de l’art explique les 3 points qui suivent : on applique alors au costume les phénomènes que l’on trouve pour l’art en général.

 

Troisième point : la mode italienne est-elle antiquisante ?

0065635b

La mode italienne du XVe et XVIe siècle est toujours dite antiquisante, sous prétexte que la Renaissance met l’antique à la mode. Regardons cela de plus près. Le costume antique grec comme romain se caractérise par une absence de coupe ou de mise en forme, un très faible recours à la couture et une omniprésence du drapé. Dans le costume italien de la Renaissance, au contraire, que de coutures, que d’élaborations du tailleur pour ajuster le vêtement. Ce costume peut évoquer l’antiquité par la souplesse de ses plis. Mais l’héritage médiéval est bien plus important : voyez les tuniques larges et ceinturés. Les vêtements à larges plis souples évoquent beaucoup la houppelande dont les larges plis sont des symboles de puissances (voir Odile Blanc).

 

Quatrième point : les costumes de la Renaissance respecte-t-il davantage la beauté et la souplesse « naturelles » du corps ?

ELIZABETH-PHOENIX.jpg

La mode renaissante est souvent vantée pour son confort et la liberté qu’elle offre au corps. Le corps serait libéré et remis en valeur (sous l’influence des humanistes qui mettraient l’homme au centre…). Ces remarques sont souvent associées au costume italien. Il serait en effet bien difficile de voir dans les deux grandes innovations du costume féminin du début du XVIe siècle, l’invention du corset et du vertugadin, des libérations du corps.

 

Cinquième point : la mode italienne a-t-elle conquis l’Europe ?

vertugadin2.jpgOn connait le rayonnement de l’art italien en Europe, et en particulier l’émerveillement des Français face à la préciosité des Italiens lors des guerres d’Italie. On en a déduit que la mode italienne rayonnait sur toute l’Europe. Déduction un peu trop rapide : l’Europe du Nord et l’Allemagne ont leur mode propre illustrée par Cranach ; en France Anne de Bretagne impose le style de la robe française ; l’Espagne invente le vertugadin tandis que l’Angleterre s’inspire à la fois de l’Espagne et de la France. Le seul élément italien qui ait eu vraiment du succès hors d’Italie est le crevée.

C’est en fait l’Espagne qui fournit l’essentiel de ce qui est à la mode et surtout la silhouette féminine du milieu du XVIe siècle constituée d’un triangle pour le buste, pointe vers le bas et d’un triangle pour la jupe, pointe vers le haut.

Repost 0
7 janvier 2011 5 07 /01 /janvier /2011 20:26

Le dernier film de Bertrand Tavernier est sorti il y a un moment mais il fallait que je vous en parle. Ca parle d'amour au coeur des guerres de religion, c'est inspiré d'une nouvelle de Madame de Lafayette (plus connue pour la princesse de Clèves).

La Princesse de Montpensier
Bien sûr, j'y suis allée d'abord pour voir les costumes (je n'ai pas vraiment aimé l'histoire mais ça c'est un autre problème). Les films en costume sont suffisamment rares pour attirer mon attention.
J'ai trouvé les costumes très beaux et tout à fait dignes d'intérêt. Je trouve que le pourpoint de l'époque est terriblement séduisant sur ces messieurs (qui eux-mêmes sont très bien fait de leur personne).

la-princesse-de-montpensier-2010-19891-1661234810

Disons que je ne le laisserais pas dormir qur le canapé (sans offense, l'Homme...)

61635a1c-de5b-11de-938c-2269e6d67c9c


Est-ce bien historique tout ça ?
Y'a de bonnes choses : la forme globale des silhouettes me semblent bien correspondre à cette époque que ce soit pour les hommes et pour les femmes. En particulier la forme des manches et les grandes robes ouvertes que l'on porte par dessus une autre robe à la mode espagnole.
fotogroupprincesse-2-093Le choix des couleurs aussi est dans l'air du temps.

la-princesse-de-montpensier-de-bertrand-tavernier-4512692nx

Comparons avec un exemple d'époque :

catherine medicis clouet

Un portrait de Catherine de Médicis

Maria of Spain 1557Marie d'Espagne en 1557.


Mais parfois, ils abusent : d'abord la panne de velour qui n'a rien à faire à cette période. Ensuite les décolletés sont souvent traités très bizarrement. Disons que c'est plus de l'inspiration que du vrai, comme là par exemple :
princesse-de-montpensier
Je ne sais si on voit très bien mais le tissu est peint (je crois) pour imiter des pierre précieuses ce qui est assez bizarre.
A noter aussi une séance de bal où ces dames se promènent en tenue de muse fort dévêtue... pas très crédible pour l'époque.

images2

Le pire ce sont les coiffures qui s'inspirent de tout sauf de l'époque.

Toujours au petit jeu des erreurs historiques, cherchez ce tableau :
399px-François Clouet 003
Ce portrait d'Elisabeth d'Autriche, la femme de Charles IX, peint par François Clouet apparait dans une scène qui se déroule en 1667 alors qu'il a été peint en 1671 et n'a aucune raison de se trouver dans un petit château de province. 

Enfin mon coup de coeur :
1134150 la-princesse-de-montpensier-lp-dr
Je sais qu'on ne voit pas très bien sur cette image, mais c'est la seule que j'ai trouvé.
Ce qui m'a bluffé sur cette tenue d'amazone, c'est le corsage. Le velour est taillé en bandes qui sont assemblées tête-bêche et qui forment un motif en V. Du coup, les reflets changeant créent un effet très sympa dès qu'elle bouge.

 

Un autre blog en parle : le costume historique, avec des remarques très intéressantes sur la fraise.

Repost 0
Published by lorelyn7 - dans Costumes de film
commenter cet article
3 janvier 2011 1 03 /01 /janvier /2011 21:06

L'atelier d'Arachnée vous souhaite tous ses voeux pour l'année 2011.

 

Au programme de cette année, j'avais décidé de réformer ce blog pour ne plus vous parler que de façon docte etsérieuse de l'histoire du costume. Mais j'avais quand même envie de vous montrer ceque je fabrique. Et puis j'aime bien aprler cuisine quand même... Alors au final pas de modification de la ligne éditoriale. Ca continuera à être un brin de couture, une pincée de mode, un peu de cuisine et tant ^pis pour la spécialisation et le sérieux !

Pas beaucoup de post depuis deux mois parce que j'ai beaucoup préparé de cadeau de noël. C'est l'équilbre délicat à maintenir entre publication et fabrication : soit je fabrique et je ne publie pas, soit je publie et je ne fabrique plus...

Donc c'est reparti pour une année d'équilibriste à jongler avec tout ce qui m'amuse. Au programme, un costume Renaissance, une préparation de GN, un costume pour petite Louise et la décision de refaire ma garde-robe. 2011 n'a qu'à bien se tenir.

Repost 0
Published by lorelyn7 - dans Vie du blog
commenter cet article