Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Liens

La page facebook du blog

Mes tableaux sur Pinterest

 

Blogs sur les costumes

Cortana, Costumes et corsets

Costumière hystérique

Couture Stuff

Couture urbaine

Loose threads : yet another costuming blog

Sarabandes

Sempstress 

Talons aiguilles et vieilles dentelles

Temps d’élégance

The Art of Clothes

 

Blogs de joueurs de GN

Caméléon Symphonique

Capharnaüm

Dans la tête de Liette

Electro GN

L’arbre creux

L’atelier épicé de Dame Cannelle

Les gobelins savent coudre

Merou’s blog

Mistress of disguise

O’Kryn Prod

Trame de fée, le costumier de Marah

 

Blogs de reconstitution

19th century costuming

A day in 1862

Adventures of a costumers (XVIIIe et XIXe siècles)

American duchess (du XVIe au XVIIIe et début XXe)

Arachne’s blog (Moyen Age, filage et cartons)

Art, beauty and well-ordered chaos (toutes périodes)

A stitch in time (Moyen Age)

Atelier Jugen (XIXe principalement)

Costume Diairies (toutes périodes)

Dentelles et satin (XVIIIe-XIXe)

Einarr & Sigarda Girbeson (viking)

Historical Personality Disorder (toutes périodes)

Idlewild illustré (XVIIIe-début XXe)

Katie Jacobs (XIXe)

Kleidung um 1800 (1795-1820)

La retourneuse de temps (XVIIIe-XIXe)

L’Atelier de Mathilde (Moyen Age)

L’atelier des Fontaines

Le dressing de Melle de l’Isle (XVIIIe)

Les reconstitutions d’Hémiole (Moyen Age)

Medieval silkwork

Mes essais de costume (de la Renaissance au début du XXe siècle)

Perline la tisserande (Moyen Age, tissage, cartons et filage)

Quand s’habiller devient une histoire… (Québec, XVIIe et XVIIIe siècles)

Racaire’s embrodeiry and needlework (Moyen Age)

Romantic history (principalement XIXe)

Such a eternal delight (de la Renaissance au XIXe)

The Couture Cortesan (XVIIIe et début XIXe)

The fashionable Past (de Marie Antoinette au XXe siècle)

The lady’s guide for re-enactress (XIXe)

The Story of a seamstress (XIXe, US)

Victorian times (XIXe, US)

 

Blogs de couture vintage

Elegant Musing

We sew retro

 

Blogs sur l’histoire de la mode

Femmes en 1900

Le costume dans tous ses états

Le costume historique

Les petites mains, histoire de la mode enfantine

OMG that dress !

 

Forums et communautés

La joieuse Aiguille

Les fées tisseuses

Ravelry

Thread and needles

 

Et  pour finir, un peu de cuisine (parce que c’est pas tout, mais qu’est-ce qu’on mange ?)

A la table de Gaëlle

A la table de L

Antigone XXI

Auntie Jo funny little kitchen

Chocolat etc.

Cléa Cuisine

La cuisine de Mercotte

Mais pourquoi est-ce que je vos raconte ça…

Recettes de conserve maison

 

Rechercher

Archives

9 novembre 2011 3 09 /11 /novembre /2011 20:23

    Derrière ce titre plein de points d'exclamation se cache la traduction du titre d'un excellent site qui fait mon régal :

OMG that dress !

qui propose tous les jours de nombreuses photos de tenues tirées des différents sites de musées. Chaque fois ce sont de chouettes découvertes, et pas besoin de parler anglais puisqu'il n'y a que la date et le musée à lire. Dommage qu'il n'y ait pas plus d'explication sur les tenues (en quoi c'est fait en particulier).

 

   Edit du 14.11.11 : j'avais oublié de vous parler du plus important et du plus amusant : il est possible de faire des recherche dans les archives, par exemple par année ou par créateur et ça, c'est vraiment amusant et pratique si vous chercher une idée de costume pour une période précise.

Repost 0
4 novembre 2011 5 04 /11 /novembre /2011 19:19

   Je vous en ai parlé il y a peu. Une fois n'est pas coutume, je vous en parle encore. Il faut dire que ça ne fait pas longtemps que je l'ai découverte, mais j'adore les laines qu'elle teint et qu'elle file. J'aimerais bien en faire autant (mais les journées n'ont que 24h)...

file à paris

 Amélie de la Salsa d'Amélie et de je file à Paris organise un petit jeu où on peut gagner un chouette snood, un chouette bonnet ou encore un fuseau soutenu. La page pour jouer c'est par là.

   Et peut-être qu'un jour quand j'aurais résolu le mystère du fuseau soutenu, je vous en parlerai. Mais pour l'instant j'en reste à mon fuseau suspendu, qui rend bien des services mais n'avance pas bien vite. Un jour j'aurais quelque chose en filage à vous montrer... un jour.

Repost 0
1 novembre 2011 2 01 /11 /novembre /2011 08:53

   Quelques amis qui fêtent leur 40 ans organisent une murder qui très logiquement se déroulera en 1971. J'ai donc fouillé le web à la recherche d'image d'époque pour trouver une inspiration pour mon costume. Voilà les quelques photos que j'ai glanées : attention les yeux !

   D'abord quelques photos de revues d'époque.

1971-1-qu-00051971-1-qu-0007 1971-1-qu-00031971-1-qu-0009

1971-1-qu-0011

1971-1-qu-0010

1971-1-qu-0012 1971-1-qu-00061971-1-qu-0002

1971-1-mode1971-1-qu-00011971-1-qu-0013Quelques manteaux ? C'est l'époque de la mode du manteau afghan en peau de mouton tané dans l'urine. Mais pas seulement : 

1970-1972-kenzo

Chez Kenzo.

1970-71-dior

Chez Dior.

1970-arnold scaasi

Par Arnold Scaasi.

1970-georges kaplan

Par Georges Kaplan.

Quelques chaussures :

1970-73-sandales-MET

1970-YSL-bottes1972-biba1972-75-METDes robes du soir :

1970-1971-norman Norell

1970-halston1970-MET-soirée1971-giorgio di sant-angelo1972-halstonRetrouvez-les dans l'album, à gauche.

Les images viennnent principalement des sites : OMG that dress ! ; Photos de mode et Femmes en 1900.

Vous pouvez aussi feuilleter l'officiel de l'époque sur le site Jallou Gallery.

Repost 0
31 octobre 2011 1 31 /10 /octobre /2011 17:17

   Samedi 29 octobre est passé sur arte un excellent docu-fiction sur le Bon Marché. Sur le principe, je ne suis pas très favorable aux docu-fictions qui dérivent rapidement de la vulgarisation au grand n'importe quoi. Mais cette fois-ci c'est plutôt très bien.

bon marché

   L'approche historique est très complète et envisage de nombreux aspects du phénomène des grands magasins. Le documentaire pousse très loin l'analyse et met en lumière les conséquences sur notre époque.

   Arte a créé un web dossier sur le documentaire : L'invention du grand magasin.

   Vous pouvez revoir le documentaire à cette adresse. Mais épéchez-vous car la possibilité de revoir le documentaire ne dure que 7 jours, si j'ai bien compris.

   Le documentaire est très largemetn inspiré du livre de Zola, Au bonheur des dames, dont on reconnait meême certaines scènes. Ce livre est totu à fait extraodrinaire si on s'intéresse à la naissance des grands magasins ou aux changements dans la diffusion des modes et des vêtements sous le second empire. Si vous ne connaissez pas cet oeuvre, ou si vous aimez qu'on vous fasse la lecture, je vous conseille la version en mp3 gratuit sur littérature audio.com.

Repost 0
25 octobre 2011 2 25 /10 /octobre /2011 20:56

   Un petit air de rentrée pour ces créas qui sont venus complèter mon sac à main : marre de ne plus retrouver les 23 stylos perdus au fond de mon sac, ni le stick de labello :

trousses -oct11 006

   Deux euros, c'est le prix des 50cm de toile cirée dont j'ai à peine utilisé 20cm. Mais ça ne compte pas la fermeture éclair et le bouton-pression qui était dans mes stocks.

 

   Le porte-carte, je l'ai copié sur son prédéceseur, un porte-carte offerte par une NSP mais en feutrine. Donc après plus de 4 ans dans mon sac la feutrine avait bien souffert, il fallait le remplacer. D'où mon choix d'une toile cirée dont j'espère qu'elle tiendra le coup même avec les frottements dans mon sac.

trousses -oct11 004

  Le patron est tout simple : il s'agit d'un rectangle de 10,5 sur 20cm que l'on replie pour obtenir une pochette de 10,5x7,5cm.

 

  Le tutoriel de la trousse se trouve sur MadmoiZelle. La toile cirée comme le vinyle permet de s'épargner la peine de doubler la trousse :

trousses -oct11 002

 

    Quant à la pochette, le tutoriel est détaillée en image sur le blog de Libellule du nord. Elle montre très bien comment assembler le dessus et la doublure.

trousses -oct11 003

Repost 0
Published by lorelyn7 - dans Coupe et récup'
commenter cet article
24 octobre 2011 1 24 /10 /octobre /2011 19:10

   Je viens de m'inscrire au swap organisé par Poison au chocolat et que j'ai connu grâce à Mel de Made in Mel. Il s'appele "Régalons-nous" : tout un programme ! Je copie ici le réglement, si cela vous tente de nous rejoindre, c'est sur le forum livraddict.

 

* Timing proposé:
~ Inscriptions jusqu'au 15 novembre 2011 inclus
~ Attribution des swappés du 16 au 20 novembre 2011 inclus (pour ceux qui s'inscrivent en chaîne)
~ Préparation des colis du 20 novembre 2011 au 15 janvier 2012 (ça nous laisse du temps pour trouver des idées, de gérer le budget et de peut-être profiter des soldes!)
~ Envoi des colis du 15 janvier 2012 au 31 janvier 2012 inclus

* Le colis devra contenir:

~ 2 livres (au moins) dont le titre, le sujet, l'histoire,... est en rapport avec la cuisine!
~ 1 livre de recettes
~ 1 marque-page (ou plus si vous voulez!)  sur le thème
~ Une ou deux gourmandises (parce qu'un swap sans gourmandise n'est pas un swap)
~ Un petit truc à boire (thé, café, chocolat?) pour accompagner les gourmandises au moment de lire vos livres!
~ Une petite surprise sur le thème (ça peut être de super couverts à salade, un moule en silicone, un tablier, des maniques,...)
Mais aussi et surtout...
~ VOTRE recette fétiche, celle que vous ne ratez jamais!
~ VOTRE truc culinaire (du genre: je mets toujours un sucre dans ma sauce tomate pour enlever l'acidité)
Et puis c'est tout! Sauf si vous avez envie d'en faire plus!

 

 

J'en ai déjà l'eau à la bouche, d'ailleurs c'est l'heure de se mettre en cuisine...

Repost 0
17 octobre 2011 1 17 /10 /octobre /2011 20:15

   Samedi au café tricot, il y avait Triscote qui est venue nous présenter ses laines venues d'Islande et les beaux pulls que l'on peut faire avec. La particularité du tricot islandais, c'est de tout faire en rond, y compris pour les gilet que l'on coupe ensuite. L'autre caractéristique, ce sont ses empiècements ronds en jacquard qui ornent le haut des pulls.

   La laine elle est assez inhabituelle. C'est une laine de fibre très longue et assez rèche, avec un vrai coté rustique. C'est sûr qu'on ne peut pas faire de la layette dans cette matière, par contre pour un pull ou un blouson, vous êtes sûr de résister à l'hiver. Autre point très séduisant, la variété des couleurs qui sont proposées dans des teintes très belles et très saturées.

   Je pense me laisser séduire par la laine Plotulopi, une laine mèche, très peu tordue, très légère et chaude. Il suffit de 600g pour faire un pull homme, contre 21 pelotes pour le modèle de tricot irlandais que j'ai envie de faire à l'Homme. Autant dire que c'est à la fois une économie de laine mais aussi un comfort bien plus grand.

   Pour en savoir plus et pour voir les beaux modèles traduit par triscote, c'est sur son site.

Repost 0
12 octobre 2011 3 12 /10 /octobre /2011 21:19

  Hier après-midi, direction le 11e arrondissement, au 1 rue Roubo plus précisément. Là se trouve l'atelier Print'Up qui accueille aussi la petite boutique de Je file à Paris. L'atelier-boutique est tenue par Amélie, de la Salsa d'Amélie qui ma réservé un accueil très chaleureux et m'a gentillement laissé farfouiller dans ses stocks, ouvrir les sachets, changer 5 fois d'avis, hésiter...

   Et voilà ce que j'ai ramené :

laine -oct11 004

De la laine teinte à la main. Avec ces 400m, je devrais avoir de quoi faire un petit châle.

laine -oct11 005

 

laine -oct11 006

Deux paquets de laines cardées à filer. Les couleurs sont sur mesure, quand on connait un peu mes goûts.

 

laine -oct11 002

Et une petite fin de série dont les couleurs m'ont bien plu.

   Bien sûr les photos ne rendent pas vraiment les couleurs à leur juste valeur, alors je vous conseille vivement de vous rendre rue Roubo pour voir cela de vos propres yeux.

Repost 0
5 octobre 2011 3 05 /10 /octobre /2011 21:25

 Après la robe verte d'Eowyn, j'enchaine très logiquement sur la robe qu'elle porte lors des funérailles de son frère. On ne la voit pas beaucoup, elle vaut pourtant le coup d'oeil.

funeral5

 

Eo Funeral a010 10 yuk

   La logique dans tout ça ? C'est que la construction des deux tenues est sensiblement la même : mêmes manches, même col. Il n'y a que le bas qui difère puisqu'il n'y a pas de double jupe.

   A la robe s'ajoute une cape et un diadème.

funeral cloak front

   Pour plus de détails : Alleycatscratch et the Costumer's guide.

funeral2

  Et pour une recréation : lady of rohan.

Repost 0
Published by lorelyn7 - dans Costumes de film
commenter cet article
3 octobre 2011 1 03 /10 /octobre /2011 20:12

    Souvent mes tests de cuisine tournent bien. Bon, bien sûr il y a eu quelques lamentables ratages qui furent assez peu nombreux pour rester légendaires (je ne fais jamais rien à moitié).

   Récemment je me suis intéressée à la stevia. Cette plante d'Amazonie au fort pouvoir sucrant est le nouvel édulcorant à la mode dans les boutiques bio. Il remplace avantageusement l'aspartam, dont on mesure mal les effets secondaires. Pour en savoir plus, je vous laisse voir l'article wiki. Je n'ai pas vraiment de passion pour les ersatz, je préfère le vrai beurre à la margarine et tous les ingrédients de remplacement proposés par les boutiques bio m'ont toujours semblé un peu douteux. Ce qui ne m'empêche au demeurant pas de m'en servir mais pour leurs qualités propres. Bref pas d'éculcorants dans ma cuisine...

    Sauf que... sauf qu'on m'a diagnostiqué un diabète gestationnel et que je dois faire très attention à la quantité de sucre que je prends. Moi qui suis un bec sucré et qui ne mange jamais de yaourt sans sucre, ce n'est pas très enthousiasmant. La stévia m'est donc apparue comme une bonne solution, encouragée par la présentation qu'en fait le site de gerblé, qui en propose sous le nom d'édulcorant végétal.

   Certes le goût est sucré, mais assez étrange : en fait on a l'impression que le goût de sucre arrive avec un temps de décallage : on sent d'abord un premier goût, puis on sent le goût sucré. Pour aller dans un yaourt, ça va bien. Pour faire de la patisserie, c'est une autre paire de manches. Dans un gateau, c'est pas bon du tout à cause de ce décallage de goût... J'ai fait un cake, franchement immangeable. En plus cela pose des problème de proportion (comment savoir si on en met assez) mais aussi de consistance car la consistance de la pâte dépend beaucoup de la quantité relative des ingrédients. Bref, je sors de cette première expérience assez échaudée et pour 'l'instant je vais me contenter d'en mettre un peu dans mes yaourts.

   Mais il semble que ce ne soit pas le cas de tout le monde : voyez lignes et papilles.

Repost 0